Partager

Une ventouse obstétricale a été expérimentée dans six maternités publiques françaises durant une période comprise entre 2009 et 2013. Cette expérimentation médicale a concerné 700 femmes.

L’appellation commerciale de cette ventouse obstétricale est « iCup ». Il s’agit d’une ventouse obstétricale en plastique stérile à usage unique.

Le brevet a été déposé en France le 16/07/2007 par la société COLLIN ORL. Son inventeur est le docteur Jean-Patrick SCHAAL (CHU de Grenoble).

La ventouse obstétricale iCup est aujourd’hui commercialisée par la société GYNEAS, spécialiste français de la conception, de la fabrication et de la distribution de matériel gynécologique et obstétrique. GYNEAS est reconnu en France et en Europe comme étant le référent en matière de matériel gynécologique et obstétrique.

L’expérimentation de la ventouse obstétricale iCup a concernée 700 bébés nés par voies basses ou par césariennes en cours de travail entre octobre 2009 et février 2013.

Elle a eu lieu dans les Centres Hospitaliers Universitaires (CHU) de : BESANCON, CAEN, CHAMBERY, CLERMONT-FERRAND, GRENOBLE et STRASBOURG.

Une publication médicale intitulée Clinical impact of the disposable ventouse iCup® versus a metallic vacuum cup: a multicenter randomized controlled trialest est parue en 2015 dans la revue BMC Pregnancy and Childbirth.

La publication est intégralement rédigée en anglais. Les auteurs sont tous des médecins français et certains sont chefs de services obstétriques : Véronique Equy (CHU GRENOBLE) , Sandra David-Tchouda (CHU GRENOBLE), Michel Dreyfus (CHU CAEN), Didier Riethmuller (CHU BESANCON) , Françoise Vendittelli (CHU CLERMONT-FERRAND), Victoire Cabaud (CHU CHAMBERY), Bruno Langer (CHU STRASBOURG), Jennifer Margier (CHU GRENOBLE), Jean-Luc Bosson (CHU GRENOBLE) et Jean-Patrick Schaal (CHU GRENOBLE).

 

Brochure GYNEAS iCup Vacuum extractor

 

La ventouse iCup a été validée puis mise sur le marché.

Nous nous interrogeons sur les conditions dans lesquelles les patientèles d’hôpitaux publics ont été mise à la disposition d’une société commerciale avec la participation des chefs de service signataires de l’étude de 2015, et dont au moins un médecin, le docteur Jean-Patrick SCHAAL avait un intérêt commercial certain ayant déposé le brevet de la ventouse iCup et touchant donc des royalties de chaque ventouse iCup vendue dans le monde.

Nous pensons que certains des bébés nés de l’expérimentation iCup dans les CHU indiqués peuvent présenter aujourd’hui des séquelles neuro-développementales de différents degrés de gravité. Nous recherchons les 700 femmes expérimentées afin de recueillir leurs témoignages concernant l’information qui leur a été délivrée, leur consentement et le devenir de leurs enfants.

Une personne parmi les membres adhérents de l’ATIDE fait partie des femmes de l’expérimentation et son enfant est aujourd’hui lourdement handicapé en raison de lésions cérébrales.

Si vous êtes concernée par l’expérimentation iCup contactez l’ATIDE : atide.asso@gmail.com

Si vous êtes journaliste et que vous souhaitez obtenir des informations complémentaires sur l’affaire de l’expérimentation iCup dans les hopitaux publics contactez-nous.

2007 : Brevet iCup déposé par le docteur Jean-Patrick SCHAAL

2015 : Clinical impact of the disposable ventouse iCup® versus a metallic vacuum cup: a multicenter randomized controlled trialest