AFFAIRE CENTRE HOSPITALIER SAINT-BRIEUC

Grandes lignes :

  • Enfant handicapé. Quadriparésie.
  • Présentation en siège.
  • Manœuvre de retournement (VME) effectuée par le Dr CALVEZ en dehors du bloc opératoire.
  • Apparition d’une bradycardie fœtale.
  • Absence de prélèvement des gaz du sang au cordon. Ph à 7.37 à H2.
  • Encéphalopathie anoxo-ischémique
  • Traction exagérée du cordon ombilical selon l’expert CCI le Dr BOOG.
  • Refus de l’assureur d’indemniser la victime suite à expertise CCI. ONIAM a fait une proposition d’indemnisation provisionnelle refusée par les parents.
  • CH Saint Brieuc se défend en indiquant que les soins ont été conformes aux règles de l’art et que rien ne permettait d’indiquer une césarienne plus tôt. Césarienne effectuée dans les temps recommandés en cas d’urgence.
  • Utérus bicorne non diagnostiqué.
  • Critères ACOG évoqués.
  • Pr RACINET expert pour la SHAM attribue le handicap à une cause anténatale et demande un collège d’expert pour rechercher cette cause !
  • Avec l’apparition de la bradycardie, l’obstétricien a décidé de ne pas remettre l’enfant dans sa position initiale de siège, mais l’a laissé en position céphalique.