Dr V-J.ROOKS et al : Prévalence et évolution de l’hémorragie intracrânienne chez les nouveau-nés à terme asymptomatiques.

L’hémorragie sous-durale (HSD) est souvent associée aux nourrissons subissant des traumatismes non-accidentels. Une étude de l’apparence et de l’évolution naturelle de ces hémorragies liées à la naissance, en particulier le HSD, est importante dans l’évaluation médico-légale du traumatisme non-accidenteI.

Le but de cette étude était de déterminer l’incidence normale, la taille, la répartition et l’histoire naturelle du HSD chez les nouveau-nés asymptomatiques tels que détectés par échographie et imagerie par résonance magnétique (IRM) dans les 72 heures suivant la naissance.

L’historique de l’accouchement, la méthode d’accouchement, la durée de chaque étape du travail, le recours pharmaceutique et les complications pendant l’accouchement ainsi que l’examen physique postnatal ont été étudiés. Une IRM cérébrale et une échographie ont été réalisées sur 101 nourrissons nés à terme asymptomatiques à 3-7 jours, 2 semaines, 1 mois et 3 mois. Le suivi clinique à 24 mois a été enregistré.

Quarante-six nouveau-nés ont eu une hémorragie sous-durale (HSD) détectée par imagerie IRM dans les 72 heures suivant l’accouchement. Tous les nouveau-nés étaient asymptomatiques, avec des résultats normaux à l’examen physique.

Aucun des nourrissons n’a présenté par la suite de retard moteur global. On a noté que six enfants avaient un retard d’élocution, et 1 enfant est actuellement évalué pour un trouble du spectre autistique.

Publié par

ATIDE

L’ATIDE est la seule association qui recense, informe et soutien les familles dont les enfants sont décédés ou handicapés des suites d’accouchements traumatiques, de l’usage des médicaments ocytociques (Oxytocine, Syntocinon…) et des dispositifs d’extractions instrumentales (spatule, forceps, ventouse).