La compression du cerveau du bébé durant l’accouchement peut provoquer une hypoxie et une ischémie du tissu cérébral. L’état de ces bébés est souvent évalué cliniquement par erreur comme « hypoxie intra-utérine » ou « asphyxie ».

Avec la compression du crâne, une hypoxie du cerveau se produit, qui doit être différenciée de l’asphyxie fœtale causée par perturbation de la circulation utérine-placentaire et funiculaire.

La compression du crâne entraîne une augmentation de la pression intracrânienne, une congestion veineuse et une compression des veines, des sinus, des artères et de la matière cérébrale. Cette compression provoque une ischémie et une hypoxie du tissu cérébral, mais elle se manifeste cliniquement par les symptômes caractéristiques de «l’asphyxie fœtale».

Dr VLASYUK* : Accouchement traumatique et lésions cérébrales périnatales. Chapitre 7.10 : Compression du crâne, du cerveau et augmentation de la pression intracrânienne.

*Département de Médecine Légale. Académie médicale militaire de Kirov. SAINT PETERSBOURG. 2019. Doctor of Medical Sciences, Professor, WHO expert and full member of the European Academy of Natural Sciences.

AVERTISSEMENT : Les photos illustrant la publication montrent des cerveaux de nouveau-nés autopsiés et peuvent heurter la sensibilité.