La rupture du cordon ombilical

Egalement appelée hémorragie de Benckiser, la rupture du cordon ombilical est une hémorragie gravissime associée à un taux de mortalité néonatale compris entre 75 et 100%.

Elle est due à la rupture d’un vaisseau funiculaire cheminant à la surface des membranes de l’œuf, souvent en situation praevia.

En cours de grossesse, elle pourrait être suspectée en cas de grossesse gémellaire, d’insertion basse ou latérale du placenta, de cotylédon placentaire bas situé et vérifiée par une échographie avec Doppler ; dans ce cas une césarienne serait programmée.

Lors de l’accouchement l’hémorragie de Benckiser se caractérise à membranes rompues, par une hémorragie génitale de sang rouge ou rosé indolore, sans altération de l’état maternel associée à une souffrance fœtale aiguë.

Le seul traitement est l’extraction du bébé par césarienne en urgence, puis une réanimation néonatale avec transfusion pour compenser les pertes sanguines de l’enfant.

Le décès du bébé peut survenir en quelques minutes, par anémie aigue.

SOURCES :

2008 Dr REGIS et al : Hémorragie de Benckiser : grave et inévitable ?

2015 : dictionnaire médical de l’Académie de Médecine.

2019 Dr SAOUDI et al : Hémorragie de Benckiser.

Dr CARBONNEL : Hémorragies du troisième trimestre.