Le céphalhématome

Il correspond à un épanchement de sang au dessus de l’os du crâne, sous le périoste. Il est causé par le traumatisme de la tête fœtale au cours du travail : disproportion foeto-pelvienne, recours aux extractions instrumentales.

Appelé aussi hématome sous périosté, il est dû à une hémorragie sous-périostée de la voûte crânienne dont la cause première est le frottement du crâne contre le pelvis maternel au cours du travail. Il n’existe ordinairement pas à la naissance. Il apparait dans les heures ou les jours qui suivent l’accouchement et atteint progressivement son plus gros volume vers le dixième jour.

C’est une tuméfaction arrondie bien délimitée et bien dure, et surtout, elle ne chevauche pas les sutures du crâne.

Le céphalhématome est en général unique. Il est quelques fois double (sur chaque pariétal) et même triple (sur les deux pariétaux et l’occipital).

C’est l’hématome le plus corrélé à l’utilisation d’un instrument d’extraction, en particulier la ventouse. L’asynclitisme (= absence de correspondance entre l’axe du bassin de la maman et l’axe de la tête du bébé au moment de l’engagement de celui-ci) en est un facteur favorisant.

Les complications

Elles sont inconstantes, en rapport avec la violence du traumatisme. Le céphalhématome peut être associé à une fracture du crâne.

Sa résorption est lente, nécessitant plusieurs semaines. Elle entraîne parfois une calcification. La tuméfaction prend alors une consistance de « balle de ping-pong » de plus en plus ferme et qui peut persister plusieurs mois.

Il peut enfin, comme la bosse séro-sanguine dans ses formes graves, être associé à :
● un hématome sous galéal ( aussi appelé hématome extensif du cuir chevelu),
● une anémie et un ictère de résorption.

Photo : Neurochirurgie Pédiatrique de Lille

SOURCES :

1993 Pr MERGER, Pr LEVY & Dr MELCHIOR : Précis d’obstétrique. Chapitre Les lésions cérébro-méningées du nouveau-né.

1970 Pr MAGNIN, Pr DARGENT : Accouchement normal et pathologique. Chapitre Les suites de couches.

Docteur M.ZERAH. Campus de Neurochirurgie : http://campus.neurochirurgie.fr/spip.php?article421