Les hémorragies cérébrales d’origines obstétricales dans les recommandations de la HAS sur le Syndrome du Bébé Secoué.

Il est indiqué à la page 19 de ces recommandations de la Haute Autorité de Santé (HAS) datant de 2011 et révisé de juillet 2017 que la responsabilité de l’accouchement est parfois invoquée en présence d’Hématome Sous Dural (HSD) ou d’Hémorragie Rétinienne (HR).

Les lésions sous-durales survenant lors d’un accouchement ne sont pas liées à des impacts, mais correspondent à des phénomènes de compression «statiques».

Hématome Sous-Dural

Un HSD aigu asymptomatique peut se rencontrer précocement (< 72 h) après un accouchement, avec une fréquence trouvée variable de 9 % à 46 % en fonction des modalités d’imagerie, de la date des explorations et des modalités de l’accouchement. Le taux d’hémorragies intracrâniennes est supérieur chez les enfants nés avec ventouse, forceps ou par césarienne réalisée après déclenchement du travail par rapport aux enfants nés sans instrumentation ou nés par césarienne réalisée avant le déclenchement du travail.

Dans les études publiées concernant des nouveau-nés asymptomatiques (qui n’ont pas eu d’examen du fond d’œil), des HSD peuvent exister à l’imagerie cérébrale. Ils sont sus-tentoriels, toujours de localisation postérieure, et/ou dans la fosse postérieure. Ces HSD sont souvent plurifocaux. Ils sont, lorsque cela a été précisé, tous homogènes et de même aspect (densité, intensité). Ils se résolvent spontanément en moins de 1 mois.

Hémorragies Rétiniennes

Jusqu’à 50 % des nouveau-nés normaux à terme examinés dans les 24 premières heures ont des HR. Celles-ci sont plus fréquentes après utilisation de ventouse et de forceps. Les HR peuvent toucher toutes les couches de la rétine et s’étendre en périphérie, sans jamais d’hémorragie du vitré, rétinoschisis ou pli maculaire. Elles disparaissent en moins de 1 mois, le plus souvent en quelques jours.

Hémorragies Rétiniennes + Hématome Sous-Dural

Il n’y a pas d’étude disponible.

2017 HAS Syndrome du Bébé Secoué : Texte des recommandations.

Etudes scientifiques

CH de Cognac : l’hôpital condamné après le décès d’un nouveau-né.

Le tribunal administratif vient de condamner l’hôpital de Cognac à payer quelque 73 000 euros aux parents d’un bébé décédé d’asphyxie quelques minutes après sa naissance.

Les juges ont estimé que les trois sages-femmes de garde cette nuit du 21 avril 2017 avaient commis une faute en tentant de pratiquer seules l’accouchement de la parturiente alors que le bébé à naître présentait des signes inquiétants d’insuffisance cardiaque.

Si le médecin, qui a finalement pratiqué l’accouchement à l’aide de forceps, avait été prévenu 20 minutes plus tôt, l’enfant aurait pu être sauvé, a estimé la justice.

REVUE DE PRESSE

Via SUD OUEST : https://www.sudouest.fr/charente/cognac/cognac-l-hopital-condamne-apres-la-mort-d-un-nouveau-ne-1777853.php