Après les maternités de Shrewsbury et Telford, c’est à présent à la maternité de Nottingham que les familles d’enfants ayant souffert d’atteintes neurologiques conséquentes des conditions de leurs naissances se manifestent. Plus de 700 familles ont déjà contacté la maternité depuis le 1er septembre.

Après avoir publié en mars 2022 le rapport éponyme ayant révélé des décès et des atteintes neurologiques de centaines de bébés faute de soins adéquats dans les maternités de Shrewsbury et Telford, la sage-femme Donna Ockenden a commencé l’évaluation indépendante de la maternité de Nottingham le 1er septembre dernier. L’examen devrait durer 18 mois. « Plus de 700 familles ont pris contact avec nous depuis le 1er septembre », a-t-elle déclaré au Local Democracy Reporting Service le 13 octobre dernier.

Elle a également déclaré que 70 membres du personnel se sont également manifestés pour participer à l’examen, ainsi qu’à une campagne lancée le 13 octobre dernier, l’Initiative des Voix du Personnel, initiée pour impliquer davantage de personnel de la maternité dans l’évaluation. Tous sont membres actuels ou anciens du personnel qui ont travaillé directement ou en étroite collaboration avec le service de maternité de Nottingham.

Les hôpitaux universitaires de Nottingham affirment avoir « activement encouragé tous nos collègues à s’engager dans ce processus ». Toute information partagée par le personnel est confidentielle.

L’examen fait suite au décès de dizaines de bébés alors qu’ils étaient pris en charge par les services de maternité du Queen’s Medical Center et de l’hôpital de Nottingham City.

Mme Ockenden a ajouté: « Nous n’avons commencé l’examen que le 1er septembre, le fait que plus de 70 membres du personnel se soient manifestés est vraiment agréable. Il est absolument crucial que nous entendions le personnel sur le terrain. Ce que je dirais au personnel, c’est que comme vous, mon équipe d’examen est composée de sages-femmes et de médecins sur le terrain. Nous savons qu’il y aura de nombreux membres du personnel qui donneront tout pour fournir des soins sûrs aux mères et aux familles. Nous voulons spécifiquement savoir si en tant que membre du personnel, vous avez soulevé des préoccupations, que s’est-il passé ? Vous êtes-vous senti écouté ? Si vous avez été impliqué dans un incident, comment avez-vous été traité ? »

Michelle Rhodes, infirmière en chef et directrice de la prévention et du contrôle des infections, Nottingham University Hospitals Trust, a déclaré: « Nous soutenons Donna Ockenden en appelant tous nos collègues actuels et anciens à s’engager dans ce processus important et vital. Nous nous engageons à apporter les améliorations nécessaires et durables à nos services de maternité et les voix de notre personnel, ainsi que celles de ceux qui ont reçu des soins dans notre Trust, seront inestimables pour l’équipe d’examen. »

Traduction de l’anglais : Bridgford Ouest Fil.

Pour plus d’informations : Mars 2022. Rapport Ockenden. Findings, conclusions and essential actions from the independant review of maternity services at The Shrewsbury and Telford Hospital NHS Trust.

Autres articles